baie_de_somme_134

 

Sur la plage sans fin il y a la mer qui s'est retirée

Il y a la grève qui chante et le vent qui joue du xylophone

Il y a une armée de phoques allongée sur l'îlot et qui compte ses morts

Il y a dans la brume invisible de petits voiliers qui courent après les oiseaux

Il y a un blockhaus qui penche vers les flots avec ses tags 

Plus bleus que le ciel gris et plus verts que la mer blanche

Il y a des enfants qui crient dans la dune

Il y a du sable dans mon pain au chocolat