P1230378

Entre les pavés disjoints, l'herbe a poussé.

Le ciel gris a repeint le jardin abandonné. On suit des ruelles difficiles où le pied bute sur de sinistres galets. Des odeurs de fumée, de misère, montent des poubelles derrière le haut mur de brique.

Évier sale et lino qui se décolle, à l'intérieur, papier peint en grands lambeaux humides. La cheminée s'est éteinte sur l' odeur âpre de cendres froides. 

Il fait sombre et rien ne bouge. 

On a rêvé de lumière parfaite, de pays inconnus, de jardins, d' arbres émus qui laissaient grimper les fleurs sur leur tronc, de guitares mélancoliques sur les terrasses, de mer bleue où la terre rouge venait lentement mourir, de collines où s'accrochaient des villages Tutti-Frutti, On a des images de catalogues dans la tête, des rêves de vagues, de sable chaud et de promenades sous le soleil, des parfums de mer,

Mais il pleut...