Les parents

Abandonnés

Les frères et les sœurs

Abandonnés

Les ancêtres au cimetière

Abandonnés

Ceux dont on n'ose même plus parler

Abandonnés

© Françoise Thiercelin

 

Moi j'avais une pirogue pour relever mes filets sur le fleuve immense et calme.

*

"Le plus grand malheur serait mon impossibilité d'atteindre l'objectif" Fana, 17 ans, Guinée,  aujourd'hui au collège en France...

***

Avec Françoise Thiercelin, artiste-peintre (Montpellier)